Notre petit groupe est une expression de cette communauté de lutte du prolétariat, une émanation de sa tendance à la réappropriation programmatique de toute l'expérience séculaire accumulée par le prolétariat mondial, une manifestation de sa restructuration internationale et de sa centralisation mondiale.

En termes concrets, il est le produit de la centralisation d'un ensemble de négations, de ruptures, d'expériences de lutte et de bilans de défaites, réalisés par divers camarades en diverses latitudes et transformés, sur base de la théorie communiste, sur base de l'expérience accumulée par des générations de révolutionnaires dans le monde entier et sur base d'un travail collectif, organisé et conscient, transformés donc, en une force vivante et agissante de la centralisation internationale du prolétariat. Comme tel, le Groupe Communiste Internationaliste agit de manière consciente et volontaire sur la base du programme communiste invariant dont les thèses exposées ici en sont une expression, pour diriger le processus de constitution du Parti Communiste mondial et la révolution communiste. Cette tâche gigantesque, séculaire, invariante qui consiste à assumer consciemment et volontairement les déterminations matérielles qui poussent au développement de la communauté de lutte du prolétariat et qui constituent les prémisses indispensables pour le Parti et la Révolution de demain, sera l'oeuvre collective de milliers de cadres révolutionnaires. Cette tâche immense est déjà assumée aujourd'hui par des groupes et des militants révolutionnaires dans les différentes parties du monde. Etant donné les conditions dans lesquelles émerge cette communauté d'action révolutionnaire, après des décennies de contre-révolution, il résulte aujourd'hui, de manière plus évidente que jamais, que cette communauté est une communauté pratique de nécessités et d'intérêts prolétariens, affirmée et produite de l'affrontement contre le capital, et cristallisée dans l'action de minorités d'avant-garde, bien avant que d'être une communauté de conscience (même pour ce qui concerne les minorités). L'organisation et la centralisation de cette communauté qui s'affirmera sur base de la coordination de l'action contre le capital (action qui se développe déjà aujourd'hui sous des formes encore inorganisées) s'opposent donc nécessairement à tous types de critères de démarcation idéologique: l'organisation et la centralisation de cette communauté seront une démarcation éminemment pratique, de lutte. Au sein même de cette communauté, en développant et en affirmant les différences théoriques dans chaque groupe de militants qui agissent pour diriger ce processus (et donc au sein de notre propre groupe) les divergences, même importantes, sont et seront inévitables. Mais la seule forme pour les résoudre sera à l'intérieur même de cette communauté, unique espace politique où la discussion se déroule entre camarades.


TH56 : Thèse 56