En effet, malgré le fait que nous vivons une phase de reconstitution embryonnaire du prolétariat (phase sectaire par excellence), malgré les insuffisances, les faiblesses, les expériences partielles et la méconnaissance de l'oeuvre des fractions communistes... aujourd'hui, partout dans le monde, bien que d'une manière embryonnaire, recommence à se faire sentir la nécessité d'une centralisation internationale, la nécessité de construire une seule direction internationaliste et communiste. Face à cela, se développe, encore une fois, un ensemble d'idéologies qui, aujourd'hui déjà, constituent le principal obstacle à cette tendance. II est important, en premier lieu, de souligner toutes les idéologies qui considèrent "l'Internationale" à venir, comme une addition de partis nationaux déjà constitués. Dans la même ligne, on rencontre toute une série de "créateurs d'internationales" qui, en général, n'ont quasiment rien à voir avec la réelle communauté de vie et de lutte du prolétariat international et qui, dans d'interminables débats théoricistes, imaginent un ensemble de principes formels auxquels ils entendent faire coller le mouvement; ils en arrivent même à imaginer un ensemble de normes idéologiques (déclaration de principes) qui, selon eux, devraient les garantir contre les déviations.

Jamais une organisation, produit de la classe ouvrière et qui servira la révolution sociale, ne s'organisera sur de telles bases. C'est le schéma classique des organisations idéologiques du capital, depuis les églises jusqu'aux partis politiques bourgeois.

Plus spécifiquement, tous ces constructeurs d'internationales suivent la ligne historique de la Seconde Internationale et de son centre formel.

L'organisation internationale du prolétariat sera le produit historique (et non immédiat) de l'organisation et de la centralisation de la communauté de lutte contre le capital, en dehors et contre tous ceux qui prétendent modeler le mouvement, en proclamant du haut de leur tribune, un ensemble de principes idéologiques.

La préfiguration effective du Parti international de demain, existe aujourd'hui, dans l'action réelle d'un ensemble encore non centralisé de minorités prolétariennes qui, dans la lutte réelle et de par leurs ruptures successives, se resituent dans la ligne historique du programme invariant et du Parti.


TH55 : Thèse 55