Mais l'Etat prolétarien n'a rien à voir avec l'Etat bourgeois actuel, avec un gouvernement "ouvrier"... L'objectif de la lutte du prolétariat n'est pas de "prendre le pouvoir politique de l'Etat et de le mettre à son service " car l'Etat bourgeois (quels que soient ceux qui le dirigent) continuera immanquablement à reproduire le capital. Toute tentative d'utiliser l'Etat bourgeois au service du prolétariat est une utopie, une utopie "réactionnaire", une des meilleures méthodes de la contre-révolution pour dévier les effets dévastateurs d'une insurrection ouvrière contre l'Etat bourgeois et contre la tyrannie de la valeur se valorisant. La lutte du prolétariat a, au contraire, comme objectif la destruction, la démolition de fond en comble de l'Etat bourgeois et de son pouvoir économico-social. L'Etat bourgeois ne s'éteint ni ne s'éteindra jamais, il est nécessaire de le supprimer et de le démolir par la violence, conjointement à la suppression de la dictature marchande et démocratique de laquelle il émerge et qu'en retour il reproduit: le seul et unique Etat qui s'éteindra sera, au contraire, celui du prolétariat ("semi-Etat") qui, dans son développement, sa consolidation et son extension s'abolira dans le processus même de liquidation du capital.

TH45 : Thèse 45