Le prolétariat est porteur d'une société sans classe et sans la violence inhérente aux sociétés de classes. La société de laquelle il émerge est, quant à elle, basée sur le terrorisme bourgeois et cela, indépendamment de la forme plus ou moins ouverte avec laquelle la bourgeoisie exerce sa dictature. Le cannibalisme de la contre-révolution, la terreur blanche étatique et "para-étatique" contraint (et détermine) le prolétariat à répondre à cette terreur, par la violence révolutionnaire, par la terreur rouge.

L' organisation de cette violence qui surgit spontanément du sol même de cette société terroriste et la décision de son application, sont des éléments décisifs pour empêcher un massacre généralisé, pour diminuer et écourter les douleurs de l'enfantement de la nouvelle société; c'est pourquoi les communistes, non seulement ne s'opposent pas à cette violence mais, bien au contraire, se placent à sa tête pour la diriger: Le pacifisme, c'est-à-dire I'antiterrorisme en général, de la même manière que la distinction social-démocrate entre la violence de la classe ouvrière "dans son ensemble" et les actions violentes "individuelles" ou entre "violence" et "terrorisme" ne constituent rien d'autre, ni ne peuvent être autre chose qu'une manifestation cynique de l'idéologie contre-révolutionnaire.


TH43 : Thèse 43