Mais seule la lutte prolétarienne peut assumer ce type de lutte. Ce n'est qu'au sein d'une véritable communauté de lutte que les prolétaires forgent les bases de la destruction, de la critique communiste de la famille, de l'école... et affirment et définissent leur propre projet. Toute recherche d'alternatives positives au sein de la société capitaliste, tombe inévitablement dans le réformisme et le socialisme bourgeois, car la véritable alternative à l'ensemble de ces structures sociales telles la famille, l'école... ne peut surgir que de leur négation en développement, c'est-à-dire de l'affirmation du communisme comme mouvement général de négation de toute la société actuelle.

Dans cette négation en acte, il est évident que les communistes qui ont l'avantage sur les autres prolétaires d'avoir une vision globale du mouvement et de ses buts et qui, dans tous les aspects pratiques de la lutte se situent à la tête du prolétariat, les communistes donc, développent avec toutes leurs forces cette négation concrète contre la famille, l'école, etc. Mais ils ne peuvent avoir un seul instant l'illusion qu'on pourrait abolir ces institutions sans abolir la propriété privée réelle de laquelle elles émergent. De la même manière que le féminisme est la réponse bourgeoise à la "question de la femme", que l'antiracisme est la réponse bourgeoise à la "question raciale", que l'écologisme est la réponse bourgeoise à la question de la destruction des conditions de vie humaine... il existe un ensemble complexe de réponses bourgeoises aux questions de la famille, de l'école... Parmi celles-ci, nous pouvons mentionner les idéologies de la famille alternative, de l'"amour libre", de la "révolution" du quotidien, des écoles "libres" ou alternatives, etc. Comme pour les autres cas, il ne s'agit pas uniquement d'une simple parcellisation de la lutte prolétarienne mais d'une liquidation effective de celle-ci sur base d'un ensemble de projets réformistes et d'idéologies qui ont toutes en commun la réforme et la reproduction de la vie nécessaire au maintien du salariat.

Seule la constitution du prolétariat en classe et donc en Parti, en tant que communauté humaine opposée à tout l'ordre établi, contient en germe, dans son développement et dans les relations humaines qui se forgent dans la lutte commune, la négation de la famille, de l'école, du paternalisme, de la privatisation relationnelle... Le développement effectif de cette négation trouvera dans tous les projets réformistes d'école ou de famille, un obstacle qu'il devra détruire pour imposer sa révolution, abolissant pour toujours, dans le même processus que celui de la propriété privée, l'école, la famille, etc.


TH39F : Thèse 39f