Une nouvelle fois, c’est au son des clairons que nous nous réveillons. Les sirènes ont à peine commencé à hurler leur sinistre chant, les premiers missiles sifflent déjà et voilà l’insupportable cortège d’images que nous propose cette société terrifiante : villes bombardées, massacres de prolétaires, soldats déchiquetés... Une fois de plus les éléments de destruction les plus sophistiqués de cette glaçante technologie capitaliste sont utilisés pour procéder au dépeçage massif des êtres humains et de tout ce qui fait la vie sur terre. Une fois de plus cette société mortifère montre où l’amènent son progrès, sa technolo­gie, sa science. Une fois de plus des milliers de prolétaires domestiqués, soumis, réduits à l’état de robots sont envoyés sur le front pour y assassiner leurs frères. Une fois de plus, à l’arrière, il s’agira d’imposer l’union nationale, voire l’union mondiale, entre exploités et exploiteurs pour défendre cette immonde société bourgeoise en putréfaction.

Pour notre part, nous appelons les prolétaires du monde entier à faire œuvre de mémoire et à se mobiliser autour de la seule alternative à la guerre impérialiste, à savoir sa transformation en guerre sociale contre le capital.
Nous présentons ici le tract que nous avons commencé à diffuser internationalement et qui appelle chaque prolétaire à refuser la croisade pour la défense de la civilisa­tion et du monde actuel dans laquelle on essaye de nous jeter.
Comme toujours nous appelons les parias de ce système à s’affronter à ce qui nous attaque le plus directe­ment : la générali­sation du terrorisme capitalis­te, la guerre qui se développe contre nous, prolétaires, sur les cinq continents.

Camarade, n’hésite pas à reproduire tout ou partie de ce tract, il est l’expression d’une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée et par là, toute classe, toute exploitation.


CONTRE LA GUERRE IMPERIALISTE
NOTRE UNIQUE ALTERNATIVE
GUERRE CONTRE LE CAPITAL


Prolétaire, souviens-toi que pour maintenir l’ordre social, l’armée américaine, dans son rôle de gendarme international, a déclenché la guerre contre l’Irak en 1991.
Prolétaire, souviens-toi que nos frères de classe en Irak ont répondu par la guerre contre leur propre bourgeoisie:


En rompant les rangs...
En retournant leurs armes contre leurs propres officiers...
Par L’INSURRECTION!


Prolétaire, souviens-toi que, face à cette lutte, les deux ennemis « irréductibles » se sont unis pour massacrer nos frères insurgés.

Prolétaire, n’oublie pas que, contre ta lutte, la bourgeoisie est toujours unie!


Dès aujourd’hui, opposons à l’union de la bourgeoisie,
l’union grandissante du prolétariat


Ceux qui hier étaient d’accord pour imposer l’embargo, tuant plus d’1 million et demi de prolétaires, t’appellent maintenant à manifester pour la paix :


NI GUERRE, NI PAIX!
REVOLUTION SOCIALE!


Comme pour nos frères en Irak, notre ennemi est notre propre bourgeoisie!


NI SADDAM, NI BUSH, NI CHIRAC, NI BEN LADEN, NI FISCHER, ... !


Prolétaire, seule ta soumission rend les massacres possibles.


Empêchons la guerre par notre action directe!
Organisons-nous en dehors et contre toute solidarité nationale
Provoquons la défaite de notre propre camp
L’ennemi est dans notre propre pays!
Refusons tout sacrifice !

Contre la dictature de l’économie,
Imposons la dictature de nos besoins!


Camarade, n’hésite pas à reproduire tout ou partie de ce tract, il est l’expression d’une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition de salariée et par là, toute classe, toute exploitation.


Groupe Communiste Internationaliste (GCI)
Adresse: BP 54 – Saint-Gilles (BRU) 3 – 1060 Bruxelles
Internet: www.geocities.com/icgcikg * Email: icgcikg@yahoo.com


 


CE54.1 Présentation du tract:

Contre la guerre impérialiste, notre unique alternative:

Guerre contre le capital