Notre position s'affirme clairement au travers de notre rejet principiel de la démocratie, forme la plus classique de la dictature du capital. Notre lutte pour la dictature du prolétariat ne peut en aucun cas passer par une quelconque participation, sous prétexte de "parlementarisme révolutionnaire" ou de "tribune ouvrière", au cirque électoral, qu'il soit régional, national ou européen. Seule la lutte révolutionnaire armée contre toutes les factions de la bourgeoisie, de "gauche" ou de "droite", permettra d'opposer l'unique solution réaliste à la barbarie capitaliste : la révolution communiste.
Dans notre combat quotidien, nous soutenons pratiquement toute tentative, toute action, même partielle, visant s l'affrontement, direct contre l'Etat bourgeois, au travers du boycott des élections. La guerre de classe ne peut pas s'arrêter; nous ne pouvons accepter aucune "trêve électorale" car c'est seulement par la poursuite de nos luttes, leur extension, que nous pourrons balayer les élections et tout le fatras parlementaire.
Lorsque des luttes se déroulent en période électorale, la tâche des com­munistes est non seulement de les organiser et de les centraliser, mais aussi de développer "une agitation pour le boycottage des élections par les ouvri­ers" (Bordiga). Nous n'avons pour lutter que nos propres armes de classe; tournant le dos à tout légalisme et à tout pacifisme, seule l'action directe pour nos propres et exclusifs intérêts de classe peut nous donner la victoire. Il ne sert â rien de simplement "refuser de voter" ou d'attendre que "la classe dans son ensemble" se manifeste, encore faut-il, dès aujourd'hui, ar­mer théoriquement et pratiquement notre classe pour que dans nos luttes, les armes de la critique deviennent de plus en plus souvent la critique par les armes!
Face à toute élection, une seule réponse ouvrière : le boycottage actif par le développement des actions autonomes des ouvriers contre l'État capitaliste.
HIER, AUJOURD'HUI, DEMAIN :
POUR L'ABSTENTIONNISME COMMUNISTE !


LE COMMUNISTE
ORGANE EN FRANCAIS DU GROUPE COMMUNISTE INTERNATIONALISTE
. PRESENTATION
. Longwy/Denain:
LA VOIE A SUIVRE
. A BAS LA PAIX SOCIALE !
. La bourgeoisie prépare la guerre, PREPARONS LA RÉVOLUTION
MEMOIRE OUVRIERE
BIMESTRIEL MAI 1979 N° 1
correspondance : B.P.54 15F
Bruxelles 31 2F
1060 Bruxelles 1F

La critique sans concessions des faiblesses encore insurmontées du prolétariat en commençant par ses illu­sions idéologiques sur lui-même, sur sa lutte et sur ceux qui parlent en son nom, ainsi que sur sa tactique essentiellement défensive et la dénonciation impitoyable des actuelles manœuvres capitalistes, doit lier son sort aux actes prolétariens les plus radicaux qui ne manqueront pas de se multiplier et à leur mûrissement.
Notre plus chaleureux salut communiste, notre appui inconditionnel à tous les prolétaires qui sont en lutte pour affirmer leurs intérêts mondiaux et autonomes de clas­se contre la bête capitaliste, contre son Etat, contre sa démocratie pourrie et contre les partis et syndicats pseudo- ouvriers qui en perpétuent la survivance.


"Quel écueil menace la Révolution de demain?
L'écueil où s'est brisée celle d'hier: la déplorable popu­larité de bourgeois déguisés en tribuns . ...
Malheur à nous, si, au jour du prochain triomphe, l'indul­gence oublieuse des masses laissait monter au pouvoir un de ces hommes ...
Discours, sermons, programmes ne seraient encore que piperie et mensonge; les mêmes jongleurs ne reviendraient que pour exécuter le même tour, avec la même gibecière; ils for­meraient le premier anneau d'une chaîne nouvelle de réaction
plus furieuse ! ...
Il ne doit pas rester un fusil aux mains de la Bourgeoisie. Hors de là point de salut.
Les armes et l'organisation, voilà l'élément décisif du progrès, le moyen sérieux d’en finir avec la misère.
Qui a du fer a du pain…
En présence des prolétaires armés, obstacles, résistances, impossibilités, tout disparaîtra.
Mais pour les prolétaires qui se laissent amuser par des promenades ridicules dans les rues, par des plantations d’arbres de liberté, par des phrases sonores d'avocat, il y aura de l'eau bénite d"abord, des injures ensuite, enfin de la mitraille, de la misère toujours."
(Blanqui - 1851 )
QUE LE PROLÉTARIAT CHOISISSE !
Éditeur responsable: Mitants M. rue des Phlox, 8 à 1170 Bruxelles


CE1.6 Les communistes et les élections européennes